Jeronimo: bipédographies

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - émotions et sentiments

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 24 août 2017

Finishing "my" PCT: 7 reasons to feel fortunate and grateful

After 106 days on and around the trail, before anything else I need to thank the many different folks who made it a fabulous experience.

Lire la suite...

STOP AHEAD: le bout du chemin


Derniers jours de marche, paysages splendides, émotions contradictoires et quelques photos...

Lire la suite...

samedi 12 août 2017

Premiers jours dans l'etat de Washington, derniers jours de solitude (photos)

Huit jours où je suis passé par tous les états...

Lire la suite...

samedi 22 juillet 2017

¿Y te estas divertiendo? (Es-tu en train de te divertir?)

La question qui tue, posée par le serveur d'un resto mexicain à Sisters!

Lire la suite...

vendredi 21 juillet 2017

Ennui, hallucinations et bandes dessinées

Des journées entières dans les arbres (II).

Lire la suite...

mardi 11 juillet 2017

Soutien logistico-affectif: les "Flying Frenchmen" prennent le relais de "L.A. Brotherhood"!

Si les Trail Magics reposent sur la surprise, il y a d'autre bonheurs qui viennent au contraire du fait qu'ils sont attendus, comme les rendez-vous.

Lire la suite...

Trail Magics at a Mexican restaurant: l'hospitalité de Stan et Annique

Les Trail Angels n'ont pas le monopole de la générosité.

Lire la suite...

lundi 3 juillet 2017

Monotonie, ennui, claustrophobie

Dans un billet precedent, je fais allusion au fait qu'il se passe parfois des heures sans que rien ne semble changer aux alentours: un horizon compltement bouche par les arbres, une topographie peu accidentee.
Il y a donc des sections particulierement monotones, ou je retrouve quelque chose que j'avais deja ressenti avant d'entrer dans les sections dominees par la neige (ou toute mon attention s'est consacree aux difficultes): un certain sentiment d'ennui.
Mais le fait d'etre pendant une demi-journee sans rien voir d'autre que les arbres ajoute maintenant un peu de claustrophobie....
Monotonie

En ecrivant ceci, je pense a JFS, le seul ami qui se permet l'ironie d'affirmer que marcher des heures c'est ennuyeux et fatigant et qu'il n'en voit pas l'interet!
Je pense aussi a MKS, car elle m'a encourage a tenir un journal et il s'avere que c'est pendant ces heures monotones que je concois et developpe des projets de billet pour le blog!

vendredi 23 juin 2017

Epuisement, decouragement, remotivation

Cette neige envahissante dont je ne cesse de parler a profondement modifie les conditions de randonnee.
Alors que je disais du PCT que c'etait un sentier techniquement facile a cause de son trace, aussi bien dans la premiere partie parcourue en Californie du sud cette annee que dans la section de haute montagne parcourue en 2015, evidemment, tout cela change quand il n'y a plus de sentier, quand il faut avancer dans la neige dans tous ses etats, quand il faut gerer les differents types de stress associes aux traversees de riviere, a la navigation dans un paysage peu hierarchise et aux pentes exposees.
Mais le plus difficile a ete de m'adapter. Comme je le disais dans le billet precedent, je ne me suis pas rendu compte qu'il fallait que je change de regime alimentaire pour y trouver plus d'energie. De la meme facon, j'ai continue a me fixer des objectifs irrealistes a plus de 20 miles/jour et a me decourager de ne pas les atteindre. J'ai regrette de devoir suivre l'itineraire theorique en pointilles et en faisant des zigzags de sortie et de retour dans la Sierra.
Depuis que j'ai integre ces differents changements, ca va beaucoup mieux!
Et encore mieux apres avoir ete accueilli deux fois en heros, une fois par les benevoles qui tiennent la Ranger Station de Carson Pass et m'ont nourri et abreuve apres avoir ete epates de me voir sortir de la montagne, une autre fois par les chers amis qui sont venus de Los Angeles a South Lake Tahoe juste pour me soutenir!

Il ne suffit pas de mettre un pied devant l'autre

A celles et ceux qui s'ebaubissaient de mon projet de marcher plusieurs mois et plusieurs milliers de kilometres d'affilee, je repondais de facon simpliste que cela ne demandait pas de courage et qu'il suffisait de mettre un pied devant l'autre. Dans les trois jours qui ont suivi mon depart de Yosemite Valley, j'ai pu mediter sur cette question. Il a fallu deployer au moins trois ou quatre facons differentes de marcher!

Lire la suite...

mardi 6 juin 2017

4 semaines, 1000 km, et mon premier zéro

Apres 28 jours de marche continue et 702 miles parcourus, arrivée a Kennedy Meadows, un lieu charniere dans le PCT.

Lire la suite...

samedi 27 mai 2017

Naufragé volontaire réclame bouteilles

Non, je ne deviens pas alcoolique. Apprenti blogueur, je découvre les contraintes et les asymétries de ce mode de communication.

Lire la suite...

dimanche 7 mai 2017

Walking With a Stranger

''How does it feel
To be on your own
With no direction home
Like a complete unknown
Like a rolling stone''
(Bob Dylan, 1965)

Lire la suite...

jeudi 4 mai 2017

Addiction à la chaise vs. Addiction au paysage?

J'entends parfois des gens me parler de l'addiction au sport. Certains d'entre eux ont même laissé entendre qu'ils ne faisaient pas d'activité sportive pour éviter de prendre le risque de développer cette soi-disant addiction. C'est assez drôle comme justification de la paresse!

Lire la suite...