Le dernier jour de mon PCT en Californie, j'ai doublé une jeune Mexicaine, dont le Trail Name est Quetzal. Après les premières salutations coutumières du sentier, nous avons compris que nous pouvions communiquer en espagnol. J'ai sauté sur l'occasion pour lui faire raconter son histoire, et elle a semblé heureuse de s'exprimer dans sa langue natale, car elle dit n'être pas à l'aise en anglais.

Elle a commencé à la frontière sud début avril pour entrer le 17 mai dans la Sierra à partir de Kennedy Meadows, soit trois semaines avant moi et donc avec encore plus de neige ! Selon ses propres mots, inconsciente de ce qu'elle faisait (mais n'est-ce pas à cette condition qu'on affronte et surmonte des difficultés qu'on aurait évitées autrement?), elle aura besoin de plus d'un mois, y compris les arrêts, pour en traverser les deux tiers, parfois dans un groupe, parfois avec un seul compagnon, parfois seule...
J'ai été très impressionné par sa ténacité et son courage, d'autant qu'elle porte un sac énorme et qu'elle ne s'est pas allégée de peur de rencontrer de nouveau de la neige et de ne pas avoir les moyens financiers de renvoyer ou récupérer ses affaires.
Elle dit n'avoir eu préalablement aucune expérience de la grande randonnée et de la haute montagne. Cependant, celles-ci sont dans la culture familiale, puisque son père a été alpiniste professionnel (je ne savais pas qu'il y en avait au Mexique). En outre, elle avait sans doute une très bonne condition physique au départ, puisqu'elle a déjà remporté des compétitions de VTT. Il n'empêche, chapeau bas!

Quetzal, si pasas por aqui, no dudes en comentar y dar detalles (en castellano) sobre tu aventura, que sea en la Sierra o despues, hasta Canada, ojala.