LA NEIGE

Entre le 8 au 24 juin (grosso modo entre les miles 750 et 1184), 17 jours ont été totalement ou majoritairement dominés par la neige, avec ce que cela implique en termes d'efforts physiques et de navigation, donc de lenteur, et dont j'ai déjà parlé dans plusieurs billets.

Ce que je ferai peut-être différemment si je me retrouvais dans la même situation:
1) l’équipement: prendre une deuxième paire de chaussettes imper-respi? Cela permettrait d'en porter une paire pendant une demi-journée pendant que l'autre paire sèche au sommet du sac à dos grâce au généreux soleil californien. En effet, ces chaussettes ne gardent pas longtemps leur imperméabilité à cause de la pression trop forte due aux crampons, mais elles restent chaudes (doublure en laine). Par ailleurs, pour ces jours dans la neige j'aurai dû prendre une paire de gants plus chaude.
2) la navigation: prendre un GPS contenant la trace du PCT, et un chargeur solaire pour le solliciter en permanence? Avantage: ne pas perdre l’itinéraire, et être moins stressé; inconvénient: avoir tout le temps le nez dans le GPS, au lieu de lire le paysage pour y retranscrire les infos données par la carte, la boussole et l’altimètre (en dehors de la neige le GPS est globalement inutile...).
3) l'alimentation: au lieu de garder le régime habituel de 2000kcal, avec lequel j'ai fait en souffrant 75km en trois jours entre Hetch Hetchy Reservoir et Sonora Pass, prévoir dès le début 3500 kcal par jour? Avec ce régime j'ai fait 82km sans souffrir pendant les trois jours suivants (de Ebbertts Pass à Johnson Pass).
4) la programmation: je suis parti de Hetch Hetchy Reservoir avec 7 jours de nourriture (à 2000kcal/jour, donc) pour rallier d'un seul trait Johnson Pass; j'ai craqué à Sonora Pass; j'ai imputé cela au stress et à la solitude, mais peut-être tout simplement était-ce la sous-alimentation? Cela m'a appris que je ne devrais pas programmer des efforts de cette intensité plus de 3-4 jours; j'aurai peut-être pu profiter d'un sac plus léger et d'un Bear Canister de 6,5 litres, au lieu du monstre de 11 litres que je trimballe actuellement...

LES HIKERS

Du 13 au 23 juin, entre Mammoth Lakes et Donner Pass (miles 915 à 1153), je n'ai pas rencontré un seul PCT Hiker... Le 24 juin, j'ai vu un Section Hiker qui venait de démarrer. Il m'a fallu attendre le 25 juin pour doubler des Thru-Hikers qui avaient sauté l'essentiel de la High Sierra, et le 26 juin j'ai croisé les premiers PCT Hikers qui avaient choisi de partir en stop en Californie du nord pour revenir vers le sud en espérant arriver dans la Sierra quand elle serait déneigée (à mon avis, ils se trompaient, il était beaucoup trop tôt). Même si désormais je revois du monde sur le chemin, il s'agit de quelques personnes et non plus des dizaines qu'il y avait au sud de la Sierra.

TRAILS ANGELS

C'est à Walker Pass (mile 652) que j'ai rencontré mon dernier Trail Angel le 3 juin; aujourd'hui 28 juin j'en retrouve la première trace avec une boite à livres laissée à disposition des PCT Hikers par des bénévoles de Bucks Summit vers le mile 1258... Plus de 600 miles sans ange ni goodie, c'est dur!

J'ai en tête de compléter plus tard cet état des lieux, notamment en ajoutant une liste de mes "Most Memorable Moments". Sans parler d'un billet à venir sur l'Amérique de Trump telle que je la rencontre dans les nombreuses personnes qui tiennent à me dire qu'elle les révulse... Je voudrai aussi charger de nouvelles photos! Et faire le point sur l'importance que ce blog a pris pour moi, à la place du projet originel d'entretiens enregistrés...

Mais je ne suis pas bien installé, dans la bibliothèque publique de Quincy, où la session d'ordinateur dure une demi-heure et où je dois quémander une par une chaque nouvelle session...

PS: corrigé le 13.XI.2017