En pratique, je ne sais pas exactement quelle distance je vais parcourir à pied, car il y aura des détours pour contourner des sections fermées à cause de la neige, d'incendies ou de glissements de terrain, pour rejoindre un point de ravitaillement ou encore pour accéder à un sommet (Mt Baldy, Mt Whitney...) ou une attraction particulière (Yosemite Village, Crater Lake, et.). Pour le moment, je suppose que je vais marcher environ 4500 km.
La planification de ce projet commence au moment d'organiser un congé assez long pour pouvoir randonner pendant quatre à cinq mois. Dans mon cas, il a fallu demander plus d'un an à l'avance une disponibilité de six mois pour convenance personnelle, et anticiper de se passer de salaire pendant cette durée. Le plus compliqué fut de s'assurer que le travail des autres ne souffrirait pas de mon absence, et donc conduire à terme avant de partir la plupart des projets dans lesquels j'avais une responsabilité.
Le deuxième volet de la planification, c'est le choix de l'objectif. J'ai longtemps hésité deux itinéraires, le PCT et le Continental Divide Trail. Ce dernier, qui suit les Rocheuses, m'attirait parce qu'il est plus long, plus sauvage et plus engagé; il correspondait mieux à mon appétit pour les défis d'endurance extrême. J'ai finalement choisi le PCT pour des raisons "sociales": plus facile et plus accessible, cet itinéraire offrait à des amis la possibilité de m'accompagner sur des sections d'une à deux semaines, d'un côté; de l'autre, le PCT donne l'occasion de rencontrer une grande variété de personnes parmi celles qui le parcourent ou qui vivent à proximité.
Le troisième volet de la préparation, c'est faire quelque chose que j'ai toujours adoré depuis que je suis en âge de rêver devant les atlas géographiques! Pour envisager mon plan de marche, j'ai rassemblé les données qui me paraissaient nécessaires, à commencer par la cartographie de l'itinéraire. Ensuite, tout aussi essentielle, l'information disponible sur Internet, souvent mise en ligne par des bénévoles, concernant non seulement l'approvisionnement en eau, les ravitaillements, le matériel nécessaire, l'accès aux autres services, les permis pour traverser la multitude de réserves ou parcs naturels qui jalonnent le PCT. Enfin, last but not least, les récits d'expériences vécues.
J'ai adopté le calendrier établi par les générations de thru-hikers avant moi, partis du terminus sud pour remonter vers le nord:

  • au printemps, traversée des parties arides du sud de la Californie (mois de mai pour moi);
  • entrée dans la haute montagne de la Sierra Nevada après la fonte des neiges (juin);
  • traverser le nord de la Californie et l'état d'Oregon pendant l'été (juillet);
  • achever le périple dans l'état de Washington et la province de Colombie Britannique avant l'automne (août).

PS: voir "Mettre mes pas dans les pas d'autrui" et "Équipement"